Accueil > Actualités > Détails

Où en sont nos affaires sociales ?

02
avril
2014

Où en sont nos affaires sociales ?

Les caisses de l’Etat sont vides au point où un risque pèse sur les salaires des fonctionnaires et les retraites qui risquent de ne plus être payées dans les prochains mois ! La révolution va-t-elle tenir ses promesses et améliorer les conditions des plus défavorisés de nos citoyens ? Jusqu’à quand nos pauvres en quête de dignité vont-ils se contenter d’une démocratie qui tarde à s’installer, d’une sécurité fragile et d’une économie grippée ?
Est-il plus urgent de satisfaire les demandeurs d’emplois en détresse ou les fonctionnaires en quête d’augmentation de salaires ? Nos affaires sociales n’iraient-elles pas mieux avec un rétablissement de la valeur travail ? La lenteur de nos réformes ne serait-elle pas en train d’alimenter l’économie parallèle que nous disons vouloir réduire par ailleurs ?
Une implosion sociale condamnerait-elle les développements politique et économique du pays ? Quelle contribution attendue du patronat ? Jusqu’à quel point l’entreprise tunisienne doit-elle et/ou pourra-t-elle être un acteur du progrès social ???
Et encore plein de questions…

 

Vous êtes cordialement invités à en débattre mardi 8 avril au diner-débat CONECT « Progrès Social en Tunisie » en présence de notre invité d’honneur Monsieur Khelil Ezzaouia ex-Ministre des Affaires Sociales de la Troïka, certainement celui d’entre nous qui connait le mieux le dossier social depuis la révolution.

Si vous êtes intéressés, veuillez confirmer votre intérêt par retour de courriel en précisant vos coordonnées complètes.


Dernières actualités

Rencontre organisée à l'Ambassade de la République Turque le vendredi 24 juillet à l'occasion de la visite du Ministre Turc de l'économie, Monsieur Nihat Zeybekci, en présence du Ministre de...

Dr Boutheina Ben Yaghlane, Directrice Générale de la CDC accompagnée de M. Mohamed Ben Néji, Directeur de la Communication et des Partenariats ont reçu le mardi 18 juillet 2017 les représentants de...

LE PROJET DE LOI RELATIF A LA CREATION DU CONSEIL NATIONAL DU DIALOGUE SOCIAL EN CONTRADICTION FLAGRANTE AVEC LA CONSTITUION ET LES

 
Nos Partenaires